Ma Plus Grande Difficulté en Écriture

(Voici un article que j’ai écrit sur mon premier blog qui n’existe plus maintenant, c’était en septembre 2017)

Bonjour à tous, dans cet article, je vous parle de ce qui m’a toujours bloqué dans l’écriture d’histoire et surtout sa publication.

C’est facile, c’est le français. Cette langue qui pour moi était un vrai calvaire.

Je ne sais pas si vous avez déjà vécu ça pendant l’école mais c’est très frustrant de trouver une excellente idée pour une rédaction, de tout donner pour avoir enfin une note supérieure à 0/20, vous avez écrit 2 pages, vous trouvez ça génial. Alors vous rendez votre copie et quelques jours plus tard 0/20 ! Aie, soit hors sujet soit trop de fautes ou les deux. Pour un gamin, c’est très difficile à accepter et je crois que ce système pédagogique m’avait profondément dégoûté du français.

Je me disais que ce n’était pas pour moi, j’étais déjà assez fort en math, on ne peut pas être bon en tout !

Je sais que j’avais tort, bien sûr que je pouvais être bon en français mais ce n’est pas grâce à l’école que je pourrais devenir meilleur. Il fallait juste que je me libère de l’état psychologique dans lequel l’école m’avait mis. « Tu es vraiment nul en français, ce n’est pas pour toi et tu n’y arriveras jamais, pauvre naze ! » en « Bien sûr que tu peux, si d’autres le peuvent, alors tu le peux aussi. »

Ce souci de français s’était transformé en peur pendant un moment. J’écrivais des histoires chez moi et quand je les terminais (ou d’autres histoires que je retrouvais quelques années plus tard), je me rappelais le : « tu es nul » que mon moi me répétait sans cesse, je me souvenais aussi des efforts que je faisais tout ça pour avoir des zéros à longueur de temps. Donc je déchirais mes histoires et j’y mettais le feu. (Radical effectivement :))

N’importe qui peut faire ce qu’il veut, même ceux dégoûté par l’école. C’est ce que j’ai appris avec le temps. J’ai même créé un jeu vidéo. 😊

La psychologie, la programmation, le piano, l’écriture fondamentale, l’écriture de scénarios/histoires. (Je reparle de musique avec le piano mais c’est volontaire, tous les exemples que je donne sont des choses que j’ai apprises en autodidacte)

Je ne suis pas encore devenu un expert en français loin de là et je ne serais jamais. Quand j’écris, je fais de grosses fautes mais grâce au correcteur de mon traitement de texte, il nettoie déjà toutes les erreurs orthographiques les plus lamentables :). J’utilise alors ProLexis pour un nettoyage en profondeur. Je relis ensuite mes textes au moins 3 fois pour corriger les dernières imperfections. À la suite de ça, je suppose avoir un texte propre, sans fautes (Non ? 😊). En deux mois à écrire quasiment tous les jours, j’ai fait énormément de progrès. J’espère que dans un an, je ne les relirais plus qu’une fois. Cependant je ferais appel à un correcteur pro lorsque je vendrais mes textes car je veux fournir une œuvre la plus qualitative possible.

Lorsque j’ai voulu commencer à écrire des nouvelles et les publier, je me suis dit, « il faut que tu retournes à l’école : ton pire ennemi ». J’ai acheté des livres et j’ai appris énormément de choses. À 31 ans, la honte devrait bouillonner en moi, mais pas du tout. Comme le disait un bouddhiste :

« Nous ne devrions pas avoir honte de ce qui n’est pas honteux ».

Je me suis aidé de site pour parfaire petit à petit mes énormes lacunes ou pour m’aider à trouver des mots (synonymes) ou des définitions (dictionnaire), enfin comme je le dis plus haut, je ne suis pas un expert.

L’expérience s’acquiert par la pratique.

Si vous aussi, vous êtes dans le même cas et que votre français est lamentable, je ne peux que vous conseiller de lire beaucoup. Sinon, retournez à l’école. Nous avons la chance d’avoir youtube et internet dans son ensemble. À notre époque, nous pouvons apprendre des tas de chose, tout seul chez soi.

Pour aller plus loin, surtout dans l’orthographe, il y a un excellent site Projet Voltaire que je recommande, aussi disponible en playlist youtube. Tout/tous/toute/toutes ? Une qualitée ou une qualité ? -amment ou -emment ?

https://www.projet-voltaire.fr/regles-orthographe/

J’utilise ce site pour les synonymes.

http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/bonjour/fr-fr/

Celui-ci pour la conjugaison.

http://leconjugueur.lefigaro.fr/frreglesUsuelles.php

Sans oublier le dictionnaire. 🙂

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais-monolingue

Pour conclure, je considère le français d’une tout autre manière.

Je trouvais cette langue compliquée et illogique. Maintenant elle m’apparaît plus logique mais tout aussi compliquée. 😜

Ce n’est plus un problème, je peux me concentrer sur « Comment écrire de bonnes histoires »

Un prof de français n’écrira pas spécialement de bonne histoire,

Un auteur n’écrira pas spécialement sans faire de fautes de français.

C’est pour ça qu’il y a des correcteurs pros.

Bonne écriture à tous.

François.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *